Sites Historiques et Religieux

Sites Historiques

Portobelo

Portobelo était autrefois le plus grand port espagnol en Amérique centrale. L’or provenant du Pérou et les trésors de l’Est entrés dans la ville de Panama et été transportés par voie terrestre à dos de mulets vers les fortifications de Portobelo. Au cours de la foire commerciale annuelle, des galions chargés de marchandises en provenance d’Espagne venaient pour échanger de l’or et d’autres produits du Nouveau Monde. Cependant, comme Nombre de Dios, Panama et Fort San Lorenzo, Portobelo fut la cible d’attaques constantes des pirates et des corsaires anglais.

Compte tenu du fait que la ville a été détruite à plusieurs reprises tout au long de son histoire, il est remarquable que la plupart des forteresses coloniales restent debout.

La ville grouille de vie tous les 21 Octobre pour le Festival du Christ Noir, l’une des célébrations les plus dynamique et spirituelle du pays.

Fort San Lorenzo

Ce fort a été construit par les Espagnols pour protéger l’embouchure de la Rivière Chagres, qui était extrêmement important pour les conquérants pour transporter l’or et l’argent du Pérou et de la Bolivie à la côte Caraïbe. De la ville, les trésors étaient transportés par un chemin court et puis à travers la Rivière Chagres à la mer des Caraïbes et de là vers l’Espagne.

Pour ces raisons, cette route commerciale vitale était gardée par un fort sur ​​une falaise. L’importance historique du fort a été reconnu par les organisations internationales telles que l’UNESCO et en 1980 la forteresse et les fortifications a proximité ont été déclarés Patrimoine Mondial.

Le Vieux Panama

Le Vieux Panama est le nom utilisé pour les vestiges architecturaux de l’histoire monumentale de la première ville espagnole fondée sur la côte Pacifique des Amériques par Pedro Arias de Avila, le 15 Août 1519. Cette ville était le point de départ pour les expéditions qui ont conquis l’Empire Inca au Pérou en 1532 et a également été un point d’escale de l’une des routes commerciales les plus importantes de l’histoire de l’Amérique. L’importance de cette route commerciale a conduit à la création des célèbres foires de Nombre de Dios et Portobelo, où la plupart de l’or et de l’argent que l’Espagne a pris des Amériques a été échangé.

L’incendie causé par le gouverneur Juan Perez de Guzman et le vol et le pillage causés par le pirate Henry Morgan en 1671 a conduit à la relocalisation et la construction d’une nouvelle ville en 1673, qui est aujourd’hui connu comme le Casco Viejo ou Panama Colonial.

Le Vieux Panama est l’un des endroits les plus accessibles de la ville urbaine et peut facilement se visiter tout en marchant le long des rues pavées. Un nouveau projet archéologique a été récemment lancé sur le site pour protéger et restaurer les vestiges. La gestion de projet est gérée par une fondation qui est une force conjointe entre le gouvernement, un club civique et l’entreprise privée.

Le Vieux Panama a été déclaré monument historique par la loi 91 du 22 Décembre 1976.

Casco Antiguo

Casco Antiguo est le centre historique COLONIAL de la ville de Panama et un quartier prisé des touristes parce que ses ruelles sont ornées de balcons decorés de fleurs, avec des maisons de deux ou trois étages.

A son extrémité nous trouvons la Place de France, un monument consacré aux constructeurs français qui ont commencé le Canal de Panama et la belle ambassade française. Autour, les visiteurs du monument ont une vue du Causeway, le Pont des Amériques et une partie de la ville métropolitaine de Panama.

Il ya quelques excellents musées dans le Casco Antiguo, comme le Musée du Canal, qui retrace l’histoire du Panama comme la route reliant l’Atlantique et le Pacifique, de l’époque précolombienne à nos jours. A côté se trouve le Musée National d’Histoire et l’ancienne Cathédrale Métropolitaine, avec ces tours étincelantes incrustées de nacre de perle. A proximité se trouve un petit musée consacré à l’art religieux, l’ancien couvent de Santo Domingo, où les visiteurs peuvent voir le fameux Arco Chato, qui aurait aidé les ingénieurs à convaincre que le Panama était un pays à preuve des tremblements de terre. Dans l’église de San José se trouve le fameux Autel d’Or, sculpté en bois et laminé avec des feuilles d’or. Un autre bel immeuble dans le Casco Antiguo est le Palais Présidentiel, qui peut se visiter du lundi au dimanche.

Sites Religieux

Basilique Mineure de Santiago – Apôtre

La Basilique Mineure de Santiago – Apôtre ou simplement, Basilique de Natá, officiellement déclarée comme Église Paroissiale de Natá, est un temple catholique construit dans le village connu actuellement comme Natá dans la province de Coclé, République de Panamá. Sa construction commença en 1522 et 100 ans furent nécessaire pour la terminer. Terminée pendant le dernier tiers du XVII siècle et à la fin du XVIII siècle, elle est considérée comme l´œuvre architectural culturelle et religieuse avec la plus grande signification historique léguée par les espagnols sur les terres panaméennes.

Église de San Felipe et le Christ Noir de Portobelo

L’Église de San Felipe de Portobelo est un temple paroissial catholique, qui grâce à la Loi 56 de 1928 fut déclarée monument historique national et des fonds ont été destinés à sa réparation de manière a ce que son aspect artistique colonial ne soit pas altéré et que le style de sa construction ne soit pas modifié. Dans cette église se trouve le Christ Noir.

Christ Noir de Portobelo

Le Christ Noir de Portobelo est l’image du christ de peau noire situé à Portobelo, province de Colon, Panamá. La foi et dévotion que manifeste le peuple panaméen vers l’image de ce christ est mis en évidence annuellement quand, à partir du 15 Octobre, commencent les expressions de dévotion des pèlerins qui se dirigent vers Portobelo à rendre hommage à l’image du Nazaréen, chaque 21 Octobre.

Il y a plusieurs légendes sur l’arrivée du Christ Noir a Panama:

La caisse et la tempête: Certains racontent qu’un bateau qui se dirigeait vers Cartagena de Indias, à chaque fois qu’il essayait de partir de Portobelo, une violente tempête commençait, ce qui les obligeaient à revenir au port. Au cinquième essai, l’équipage était sur le point de naufrager et décidèrent d’alléger la charge en jetant par-dessus bord une énorme et lourde caisse qu’ils avaient à bord. Après cela, le bateau put naviguer sans problème. Par la suite, des pécheurs trouvèrent la caisse et quand ils l’ouvrèrent, ils virent que c´était une image du Nazaréen, l’amenant ensuite au village, elle fut mise dans l’église.  

La caisse et l’épidémie : Une autre des légendes raconte que des pécheurs trouvèrent une caisse flottante sur la mer pendant une épidémie de choléra; à l’intérieur se trouvait le Christ et ils le mirent dans l’église. Presque immédiatement l’épidémie s’arrêta et les malades se récupérèrent rapidement.

Erreur d’images : Une troisième légende assure que l’église de Taboga (une ile du Pacifique), ordonna l’image d’un Jésus Nazaréen a un fournisseur en Espagne. D’un autre côté, l’église de Portobelo demanda à ce même artisan une image de San Pedro. Une erreur se produira en envoyant les images, et San Pedro termina dans l’église de Taboga et le Nazaréen a Portobelo. Tous les efforts pour remédier à l’erreur furent sans succès, quelque chose se passait à chaque fois et empêchait le Nazaréen d’abandonner le village. De cette manière, la communauté interpréta les difficultés comme un message divin et renonça a l’idée d’échanger les images.

Cathédral Primée Basilique Santa Maria la Antigua

La Cathédral Primée Basilique Santa María la Antigua de Panamá est un temple catholique situé dans le Casco Antiguo de la ville de Panamá. Elle fut consacrée en 1796, même si les travaux de construction commencèrent en 1688, 108 ans avant. La cathédral est le siège épiscopal de l´Archidiocèse de Panamá. 

L’Église de Santa Librada

L’église de Santa Librada, située dans le village de Las Tablas, est un autre des monuments historiques. L’église fut terminée en 1725.

La tradition folklorique panaméenne est riche et abondante en manifestations et les peuples de l’intérieur du pays se préoccupent pour conserver les festivités religieuses.

Une des plus attendues est celle de Santa Librada, la patronne du village de Las Tablas.

Des milliers de fidèles, nationaux et étrangers, assistent tous les ans, spécialement les 19 et 20 juillet, pour participer des événements qui se réalisent en honneur a « La Moñona » ou « La Chola », comme ils l’appellent.

Église Notre Dame de la Merced

L’Église Notre Dame de la Merced est un temple catholique situé au Casco Antiguo de la ville de Panamá. Au début, il se trouvé au premier emplacement de la ville, appelé aujourd’hui Panama La Vieja. Après l’attaque des pirates et la destruction de la ville, la façade en Pierre de ce temple fut déplacée pièce par pièce a la nouvelle ville vers 1680. Dans son atrium il y avait deux chapelles : Une de la vierge de la Merced et l’autre est un tombeau.

Église du Carmen

Les églises marquent l’histoire architectonique d’une ville, d’un pays ; elles sont presque toujours imposantes et élevées, pour marquer la présence et pouvoir de la religion. Comme le montre l’Église du Carmen, une église de style gothique.

Une croix sommet est une croix en haut d’une montagne, colline ou mont qui marque la partie supérieure. Souvent, il y a un registre sommet sur la croix, qui nous indique les événements qui se sont produits pendant l’ascension, par exemple dans le cas de mauvais temps.

Quelques circuits sélectionnés:

Aventure Épique (11 jours)

Amusement en Famille (12 jours)

Au pays des merveilles! (12 jours)

Sur la Piste des Trésors et de l’Or (9 jours)

Quelques tours à la journée:

Journée de visite de la Ville et du Canal

Panama City & Panama Canal: ½ journée

Canal de Panama: Transit partiel

Traversée complète du Canal de Panama

Trésors Hispaniques

Visite Religieuse Dans le « Casco Antiguo »

Visite de Temples Religieux

Visite des Musées du « Casco Antiguo »

Train et Excursion sur la Cote Caraïbe